Vers un nouveau #Brexit pour les Hautes-Pyrénées #Occitanie ?

By  |  0 Comments

Hier, lors de l’assemblée plénière du conseil départemental, beaucoup d’élus ont regretté le choix d’ pour dénommer la nouvelle région. Et évoqué l’idée d’un Brexit pour les Hautes-Pyrénées.

201606251215-full

C’est le conseiller départemental d’opposition José Marthe (Debout la France) qui allumé la mèche à l’occasion d’une délibération concernant le consortium du tunnel Aragnouet-Bielsa. Il a dénoncé «la décision funeste» de la région de s’appeler Occitanie. «C’est une perte dramatique pour le massif des Pyrénées qui se sent floué», faisant un lien un peu rapide avec «le pouvoir anonyme et dictatorial» de l’Europe, contre lequel les Anglais ont voté le Brexit. S’il ne partage pas son point de vue sur l’Europe, Jean Glavany (PS) abonde dans le sens de José Marthe pour le nom de la région : «C’est une usurpation d’identité», «une erreur de communication politique et économique» corrigée en partie par la mention Pyrénées-Méditerranée. «C’est une bien mauvaise nouvelle pour les Pyrénées», pense aussi Chantal Robin-Rodrigo (PRG) qui estime que la mention Pyrénées-Méditerranée est «un moindre mal». Quant au Brexit, elle n’épargne pas non plus l’Europe : «Quand on est capable d’introduire un ours pour 3 M€ en Espagne et que des enfants meurent chaque jour en Méditerranée». Laurent Lages (PRG), qui se dit «favorable au rapprochement des Hautes-Pyrénées avec les Pyrénées-Atlantiques», déclare qu’un référendum local est toujours possible. Michel Pélieu, qui considère qu’Occitanie est «un mauvais choix qui ne parle à personne», n’exclut pas «l’idée de faire un Brexit pour quitter la région et se tourner vers l’Atlantique».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *