Toulouse: théâtre de probable guerre de gangs

By  |  0 Comments

Vendredi soir,dans un quartier chaud de Toulouse (le Mirail) un homme de 25 ans, au casier  judiciaire déjà très lourd, a été assassiné à la kalachnikov, au cours d’un deuxième règlement de comptes. Dans la ville, c’est le quatrième meurtre en huit mois qui, à première vue, fait penser à un conflit entre gangs.

L’homme était dans un commerce de bouche lorsqu’il a été ciblé par une kalachnikov. «Plusieurs douilles» ont été découvertes sur les lieux. «On est clairement sur une piste de règlement de comptes», d’après la police.

La police «pense évidemment à un match retour mais rien ne le prouve»; cela montre la complexité d’une enquête dans ce quartier où «personne ne se présente spontanément».

Jeudi, au nord-ouest de Toulouse à Beauzelle, un Toulousain de 29 ans, dernièrement emprisonné pour tentative de meurtre, avait été criblé de balles de kalachnikov. «Une quinzaine de douilles» avaient été découvertes sur les lieux, avait souligné, Michel Valet, le procureur de la République de Toulouse.

Les enquêteurs avaient fait le rapport avec le quartier toulousain des Izards le lieu d’habitat de l’homme, et théâtre d’«une série d’agressions criminelles». Le procureur avait montré la probabilité d’éventuelles ripostes. «A chaque fois que ce type de fait se produit, on peut craindre des actes en retour», avait ajouté .

La victime, Walid Larbi-Bey, né en Algérie en 1984, condamné plusieurs fois par la justice pour plusieurs crimes et surtout «suspecté d’être impliqué comme auteur dans une tentative de meurtre en bande organisée» commise le 5 décembre, avait souligné le procureur.

Les Izards avaient été agités par deux assassinats, en décembre 2013 et un autre en janvier dernier.  police-marseille-nord-bac_932041

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *